Mission sur le « Travail Pair »

logos assoslogo partenaires

Présentation synthétique du projet

Le projet est né en 2015 dans le cadre d’un appel à projet de la DIHAL (délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement), dont l’un des axes était le développement du travail pair. Sur Grenoble, un ensemble de structures se sont regroupées pour répondre à cet appel à projet, avec l’idée de développer et de promouvoir le travail pair en mettant en commun la réflexion et les expérimentations :

  • Le Relais Ozanam (porteur administratif et financier)
  • L’Oiseau bleu
  • ALTHÉA
  • Le Centre de soins infirmiers Abbé Grégoire
  • La Direction Santé Publique et Environnementale(DSPE) de la Ville de Grenoble
  • Un Toit Pour Tous
  • Le Collectif SOIF de connaissances (FNARS Rhône-Alpes, ODENORE, IFTS et ESSSE)
  • Le Centre hospitalier Alpes-Isère
  • L’Université Grenoble Alpes
  • L’UMIJ
  • LAHSo (partenaire lyonnais qui souhaite transférer la démarche sur son territoire).

Le développement du projet s’organise autour de plusieurs grands axes de travail :

  • Recenser au niveau national et international les initiatives autour de la pair aidance
  • Travailler sur l’acculturation de ce qu’est le travail pair auprès des équipes accueillant les pairs ou désireuses de le faire
  • Informer/former les partenaires et acteurs locaux sur ce qu’est le travail pai
  • Faciliter l’intégration des pairs dans les équipes d’organismes sanitaires et sociaux
  • Soutenir l’organisation collective des pairs
  • Constituer une offre de formation adaptée et définie par et avec les travailleurs pairs en partenariat avec l’université et les instituts de formation en travail social
  • Communiquer sur le projet travail pair
  •  Évaluer le dispositif expérimental.

Si aujourd’hui les missions restent proches, les financements sont répartis entre l’ARS, la DDCS et La Metro de Grenoble. La plateforme déploie ses interventions dans toute la région  Auvergne-Rhône-Alpes.

Contexte, constats et objectifs

Si le travail pair (ou plus largement la pair-aidance) ne constitue pas une nouveauté dans le champ du social, on constate toutefois la difficulté d’une stabilité durable et d’une diffusion importante de ce mode d’intervention au sein des équipes pluridisciplinaires et du secteur de l’intervention sociale et de la santé. Ainsi, peu de dispositifs médicaux ou sociaux font appel au travail pair. Celui-ci apparaît encore comme une approche innovante et expérimentale de l’accompagnement médico-social.

Des initiatives nationales et internationales dans le champ du sans-abrisme (GIAP Montréal : groupe d’intervention alternative par les pairs), mais également dans différents projets de type Housing First comme le projet Chez Soi Canada, Housing First Glasgow ou le Un Chez Soi d’Abord Français), mais également une expérience locale co-portée par certains des partenaires du présent projet, le service Totem – De la rue au logement, nous permettent de mesurer la pertinence de l’intégration du travail pair comme un métier à part entière de l’intervention sociale et médico-sociale, permettant de venir enrichir les équipes pluridisciplinaires.

Le travail pair s’inscrit dans une démarche de réduction des risques (RdR), entendue au sens large du terme. Alors que la RdR renvoie bien généralement au champ de la toxicomanie, cette démarche peut également être comprise comme une approche centrée sur l’information, la sensibilisation et la responsabilisation, plutôt que sur la sanction ou l’exclusion. L’idée n’est alors pas de venir transformer les comportements jugés déviants par la contrainte, mais bien de travailler avec la personne accompagnée sur des manières d’adopter des comportements correspondant à ses besoins, moins risqués pour elle-même et pour les autres.

Dans ce cadre, l’apport du travail pair, par la mobilisation du savoir d’expérience, est un atout précieux au sein des équipes pluridisciplinaires :

  • par l’enrichissement des pratiques d’intervention
  • par l’élargissement de la prise en considération de l’expérience vécue comme vecteur de compréhension des situations de vie des personnes accompagnées, comme une forme d’acculturation
  • par
  • par la transformation des représentations des partenaires vis-à-vis des personnes accompagnées
  • par la transformation des représentations des personnes accompagnées sur les équipes d’accompagnement
  • en proposant une « porte d’entrée » supplémentaire pour les personnes accompagnées, un lien différent, favorisant l’accès au service des personnes concernées.

Le travail pair s’inscrit aussi dans une logique de rétablissement. Ce concept d’origine anglo-saxonne, basé originellement sur les personnes atteintes de troubles de santé mentale, désigne le cheminement d’une personne dans la reprise d’assurance dans sa capacité d’agir et dans son inclusion sociale. Les chercheurs Rob Whitley et Robert Drake ont identifié cinq dimensions au rétablissement (cf. site de l’Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas) :

  • la dimension clinique (rémission des symptômes)
  • la dimension fonctionnelle (avoir un travail, être indépendant)
  • la dimension sociale (reprendre contact avec sa famille et ses amis, avoir un sentiment d’appartenance)
  • la dimension physique (améliorer sa santé, avoir une bonne alimentation, faire de l’exercice)
  • la dimension existentielle (avoir un but, donner un sens à sa vie, ne pas désespérer, faire de la place à la spiritualité).

Le travail pair, par le fait qu’elle valorise un savoir d’expérience qui pourrait a priori être perçu comme disqualifiant ou dévalorisant, permet d’inverser le stigmate, et concoure fortement à ce processus de rétablissement.

Le travail pair est ainsi doublement bénéfique : pour les travailleurs pairs (personnellement) et pour les équipes pluridisciplinaires d’intervention.

Contact(s)

    • Sylvain PIANESE – Chargé de mission « Travail pair »
      • 69.91.66.17
      • pianese@relaisozanam.org
    • Laetitia SCHWEITZER – Chargé de mission « Travail pair »
      • 64.35.69.48
      • schweitzer@relaisozanam.org
    • Site internet : www.travail-pair.org