Projet associatif

Téléchargez le projet associatif du Relais Ozanam (format .pdf, 3 Mo)

Préambule

Le Relais Ozanam, Association loi 1901, laïque et indépendante a été créée en 1957 à Grenoble par Messieurs RIVIERE et MESSIER. Son objectif était de recueillir et d’héberger des hommes à la rue. Ses baraquements se situaient à l’emplacement actuel du Conservatoire National de Région.

« Chassée » par les constructions liées aux jeux olympiques de 1968, l’Association a atterri à Vaulnaveys-le-Bas où elle s’est installée dans des locaux qui existent toujours. C’est en 1970 que l’Association OZANAM a ouvert une maison familiale de transit dans ce qui est aujourd’hui les 1 et 3 allée du Gâtinais.

La maison familiale de transit a été conventionnée comme Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale femmes familles par la DDASS en 1973, en même temps que son effectif diminuait en plusieurs étapes pour aboutir à la configuration actuelle de 25 appartements dont 9 dans le diffus.

C’est en 1987 que Le Relais Ozanam s’est détachée de l’Association OZANAM pour devenir une association indépendante oeuvrant dans le champ de l’exclusion sociale.

L’Association Le Relais Ozanam s’est développée à partir du 15 avril 1995 avec la création du Service LE LOGIS (Logement Insertion Solidarité). Dans les années qui ont suivi, l’Association a ouvert et géré différents équipements et services sur les agglomérations grenobloises et voironnaises.

Cette forte croissance, un renouvellement des administrateurs et la stabilité retrouvée après les différents changements à la direction ont permis à l’Association de se lancer dans une démarche participative avec les salariés qui a conduit à l’écriture d’un nouveau projet associatif.

Initiée par la journée institutionnelle du 13 novembre 2007 et lancée par la ½ journée de travail du 12 février 2008, le document qui suit est le projet associatif de l’Association Le Relais Ozanam.

Les Valeurs

Depuis sa création, l’Association Le Relais Ozanam repose sur des valeurs communes et fondamentales qui constituent le « ciment associatif ».

La solidarité et la fraternité

La solidarité se caractérise par l’intérêt porté à l’autre ; elle permet un développement harmonieux et respectueux entre les individus et les groupes. Dans sa dimension citoyenne, elle se traduit par un devoir d’entraide, d’assistance, et de secours vis-à-vis notamment de toute personne ou de tout groupe en difficulté.

La fraternité, lien de proximité, unit les êtres humains reconnaissant appartenir à une même entité et participant à une action commune. C’est parce que la solidarité et la fraternité constituent un facteur essentiel dans la lutte contre les exclusions que nous devons les promouvoir.

Le respect de la personne

Le respect de la personne dans ses dimensions historiques, familiales, culturelles, religieuses, communautaires et collectives constitue une priorité absolue. Les actions développées ainsi que les méthodes utilisées doivent préserver ces aspects qui fondent l’identité de chacun.
Ce respect implique tolérance et absence de jugement de valeur de la part de tous : administrateurs, salariés, résidants… Il requiert une démarche permanente de compréhension des itinéraires personnels et collectifs aboutissant à une situation de fragilité ou d’exclusion.

Le non abandon

Notre Association assume pour les personnes les plus en difficultés un contrat moral de « non abandon », et ce grâce à un réseau diversifié d’institutions et de services permettant de prendre en coupe des situations différenciées.

La promotion de l’être humain

Chaque individu possède en lui des potentialités lui permettant d’être acteur de son propre changement. Notre rôle consiste à favoriser leur émergence et leur développement par une écoute, une attention et des actions appropriées.

L’égalité entre les personnes

L’égalité entre les personnes et le droit à la différence doivent être d’autant plus réaffirmés qu’il s’agit d’individus fragiles, exclus ou isolés qui accèdent difficilement à leurs droits.

L’engagement et la citoyenneté

L’Association favorise l’expression directe, individuelle ou collective en développant une éthique citoyenne.

La participation des usagers est recherchée au sein d’instances représentatives des services de l’Association, ainsi qu’au coeur de la cité.

Les objectifs et les missions

L’Association se donne pour objectif général la suppression de toutes formes d’exclusion sociale.

Prévenir, comprendre et lutter contre l’exclusion

L’errance contribue à la dégradation de la personne. Le processus d’insertion est long et aléatoire. Il apparaît important de développer des actions préventives permettant d’éviter le basculement dans l’exclusion.

La compréhension par la personne des mécanismes qui ont produit cette situation d’exclusion est importante pour qu’elle s’insère durablement. C’est une finalité pour l’ensemble du travail social engagé au sein des différents services de l’Association.

Ces actions sur l’exclusion concernent aussi l’environnement social qui a produit, permis ou n’a pas su prévenir cette situation. L’Association doit contribuer à une meilleure compréhension du phénomène de la part des institutions, des administrations et des élus. Elle doit représenter un pouvoir d’interpellation fort.

Favoriser le lien social

L’exclusion est souvent synonyme de ruptures familiales et/ou sociales. Outre l’hébergement et l’accompagnement social personnalisé, nous attachons une grande importance à la convivialité et à l’animation des lieux de vie.

C’est à travers l’organisation par l’Association d’événements culturels, festifs, etc. … que de nouveaux liens sociaux se créent pour ensuite s’élargir à l’environnement extérieur.

Dans ce contexte, le salarié, le bénévole, tout comme l’usager deviennent les acteurs de la dynamique associative.

Favoriser l’accès à un habitat adapté aux besoins des personnes

L’appartenance à un territoire ou à un mode d’habitat constitue un élément important d’identification à un groupe social.

Le logement n’est donc pas seulement facteur d’insertion par le toit qu’il procure, mais il l’est aussi par la place qu’il permet de retrouver dans le tissu social.

L’Association insiste sur la stabilité dans l’habitat dont aucune forme n’est à proscrire si elle correspond à un mode de vie ou aux besoins de la personne.

Mettre en oeuvre le droit au logement

La loi sur le Droit Au Logement Opposable du 5 mars 2007 reconnaît les « personnes hébergées ou logées temporairement » et « les personnes dépourvues de logement » comme faisant partie des publics prioritaires du droit au logement. L’Association doit donc s’assurer que les personnes accompagnées puissent effectivement bénéficier de ce droit.

Tendre vers l’autonomie

Aussi ambitieux que soit cet objectif, il permet à toute personne de :

  • gérer sa vie selon ses aspirations,
  • découvrir ses atouts, restaurer l’image de soi par une confiance retrouvée,
  • reconstruire des repères pour mieux appréhender son environnement et le maîtriser,
  • retrouver un équilibre pour s’adapter aux évènements auxquels elle sera confrontée.

Telles sont les finalités de l’Association qui cherche à apporter des modes de réponses adaptées à chacun et qui n’oublie pas les personnes pour qui l’autonomie reste une dimension difficile à atteindre.

Accompagner et prendre soin des personnes

L’accompagnement n’est pas linéaire et il est constitué d’étapes qui se recoupent, parfois se superposent, se redéfinissent en fonction des avancées ou des échecs de l’intéressé ou de son environnement.

L’accompagnement social n’est pas qu’individuel. Il peut être collectif pour répondre à des besoins ou des problèmes qui concernent plusieurs personnes.

Il se veut « participatif » permettant aux individus ou aux familles de développer leurs capacités, d’appréhender leur situation et d’être acteur de leur propre développement.

Les principes de mise en oeuvre

L’agir collectif dans l’association

L’Association développe un projet global qui s’appuie sur les valeurs associatives auxquelles chacun adhère. Il convient de rappeler la nécessaire cohésion, parmi et entre, les  administrateurs, salariés et bénévoles.

Les projets menés au sein de l’Association doivent être cohérents et complémentaires.

L’Association créée par les militants, souhaite élargir le cercle de ses adhérents aux acteurs du tissu local autour de ses valeurs. Notre objectif est de créer une réelle force associative pour faire changer les représentations sur l’exclusion.

Pour ce faire, l’Association se doit de diffuser un message clair et fédérateur.

L’adhésion à l’Association implique un engagement personnel fort. La participation au Conseil d’Administration est un acte personnel.

Par souci démocratique, il n’y a pas de membre de droit dans cette instance.

La démarche participative

L’Association recherche dans le développement de ses projets la participation de tous ses acteurs. Par acteur, nous entendons, sans hiérarchie entre eux, les administrateurs, les salariés, les bénévoles et les usagers.

Cette démarche traduit notre volonté de faire vivre des rapports sociaux harmonieux en cohérence avec nos valeurs, sans remettre en cause les rôles, les statuts, les fonctions de chacun.

Dans cet esprit, l’Assemblée Générale doit pouvoir être ouverte à tous.

Une capacité à adapter les outils aux besoins des personnes

Une démarche permanente de veille, d’évaluation, d’interpellation et une remise en question régulière sur la pertinente de nos actions et de nos méthodes contribuent à maintenir un service de qualité.

Le souci constant de s’adapter aux besoins traduit notre volonté de placer l’usager au centre de notre démarche.

L’Association étant quasiment financée par des fonds publics d’horizon différent, elle doit maintenir, malgré tout, une certaine indépendance à l’égard des pouvoirs publics nationaux comme locaux et doit pouvoir refuser telle ou telle action qui ne correspondrait pas à ses valeurs, missions et objectifs.

La gouvernance

L’Association « LE RELAIS OZANAM » est dirigée par un Conseil d’administration élu lors des Assemblées Générales. Il désigne en son sein un Président et un bureau. Le Conseil d’administration décide de la politique de l’Association et fixe les orientations générales.

Le Président et le bureau établissent des délégations au profit du Directeur de l’Association. Ce dernier peut donner délégation au Directeur Adjoint et aux Chefs de service.

C’est ainsi que s’amorce une organisation déconcentrée permettant une répartition des pouvoirs au plus près des activités gérées par l’Association.

Le Conseil d’administration établit la liste des administrateurs référents de chaque activité. De même, il désigne les administrateurs et éventuellement, un cadre ou un salarié pour représenter l’Association dans les structures extérieures.

Le Conseil d’administration, avec les cadres, s’assure de la qualité des actions développées et des locaux mis à disposition des salariés comme des résidants.

Il fixe, chaque année, en concertation avec les cadres, les objectifs de travail annuels. Il peut prévoir également une procédure d’évaluation du degré de réalisation de ces objectifs en les restituant dans le cadre des valeurs de l’Association.

Son rôle est de développer des outils de communication interne et externe afin de favoriser les échanges qui motivent et affirment un sentiment d’appartenance à l’institution.

Soucieux de rapports sociaux harmonieux et en cohérence avec les valeurs de l’Association, le Conseil d’administration s’assure du bon fonctionnement et du développement de toutes les instances représentatives des salariés (DP, CE) comme des résidants (conseil de vie sociale ou espaces de paroles mis en place).

Exercice de la citoyenneté à travers le développement du bénévolat

La complexité de nos dispositifs demande des compétences de plus en plus affirmées ce qui entraîne une hésitation à s’engager plus avant. Pour que cet engagement se développe et s’inscrive dans la durée, il faut que l’Association élabore des outils d’aide à l’action en proposant des formations et des échanges inter associations qui répondent aux rôles que les bénévoles en place et à venir souhaitent assumer.

Les moyens

Des réponses diversifiées

L’Association doit prendre en considération les besoins de l’individu en modulant ses actions plutôt que d’imposer une réponse monolithique contraignante.

Dans cet esprit, l’Association s’est mobilisée pour créer de nouveaux services répondant aux besoins des territoires et des populations.

Ces services sont regroupés en quatre fonctions :

  • la Veille Sociale,
  • l’Accompagnement,
  • l’Hébergement,
  • le Logement Adapté.

Des dispositifs articulés

L’articulation entre les actions est une condition indispensable pour la cohérence de l’accompagnement et du service rendu.

Nous devons offrir à toute personne la possibilité d’évoluer avec souplesse et à son rythme à l’intérieur des différents dispositifs.

Nous devons également veiller à ce que chaque étape du parcours d’insertion ne soit pas vécue comme un obstacle à surmonter, mais plutôt comme un point d’appui à poursuivre.

Un réseau et un partenariat complémentaires

L’Association recherche l’adhésion et la participation de ses partenaires dans la mise en place de ses actions. Elle est favorable au développement de projets en commun.

Cette volonté se retrouve dans la diversité du Conseil d’administration.

L’Association adhère à la FNARS, l’URIOPSS, la FEHAP, la FAP. Ces adhésions apportent un soutien technique indispensable et symbolisent aussi la volonté de ne pas rester isolé face à l’ampleur et à la complexité des phénomènes auxquels nous sommes confrontés, et de s’inscrire dans les dimensions locales, régionales et nationales.

Le partage d’expérience inhérente au travail en réseau vient enrichir notre réflexion sur l’action au quotidien.

Des locaux respectueux et de qualité

Au fil des ans, l’Association a diversifié son offre d’hébergement et de partenariat sur plusieurs territoires ce qui lui permet de prendre en compte l’évolution des réalités sociales et la difficulté des publics. L’habitat proposé se doit d’être conforme à la dignité des personnes accueillies.

L’Association se donne les moyens d’offrir des lieux d’accueil, d’hébergement et de logement de qualité.

Les moyens humains

La composition du Conseil d’administration relève d’une volonté de rassembler des personnalités d’horizons divers, ayant toutes en commun une forte implication dans le champ du social.

Tous les professionnels (les intervenants sociaux et tous les services généraux) sont des rouages essentiels de la qualité du service rendu auprès du public.

Persuadés de l’importance des qualifications de chacun, nous attachons cependant une grande considération à l’expérience et aux compétences relationnelles. Elles représentent des éléments essentiels dans la qualité du service rendu.

Des outils

La mise en pratique de ce projet associatif doit requérir des écrits de références pour orienter les pratiques professionnelles.

Des outils existent (projet d’établissement, document de référence, livret d’accueil du résidant etc.…), il faut les actualiser en permanence afin que notre Association soit au plus près des besoins des plus démunis.

Le Conseil d’administration est attaché au développement des qualifications de chacun au travers de formations adaptées, de colloques, d’interventions dans les organismes de formation…

Des réponses diversifiées

L’Association doit prendre en considération les besoins de l’individu en modulant ses actions plutôt que d’imposer une réponse monolithique contraignante.
Dans cet esprit, l’Association s’est mobilisée pour créer de nouveaux services répondant aux besoins des territoires et des populations.
Ces services sont regroupés en quatre fonctions :

  • la Veille Sociale,
  • l’Accompagnement,
  • l’Hébergement,
  • le Logement Adapté.

Des dispositifs articulés

L’articulation entre les actions est une condition indispensable pour la cohérence de l’accompagnement et du service rendu.
Nous devons offrir à toute personne la possibilité d’évoluer avec souplesse et à son rythme à l’intérieur des différents dispositifs.
Nous devons également veiller à ce que chaque étape du parcours d’insertion ne soit pas vécue comme un obstacle à surmonter, mais plutôt comme un point d’appui à poursuivre.

Un réseau et un partenariat complémentaires

L’Association recherche l’adhésion et la participation de ses partenaires dans la mise en place de ses actions. Elle est favorable au développement de projets en commun.
Cette volonté se retrouve dans la diversité du Conseil d’administration.
L’Association adhère à la FNARS, l’URIOPSS, la FEHAP, la FAP. Ces adhésions apportent un soutien technique indispensable et symbolisent aussi la volonté de ne pas rester isolé face à l’ampleur et à la complexité des phénomènes auxquels nous sommes confrontés, et de s’inscrire dans les dimensions locales, régionales et nationales.
Le partage d’expérience inhérente au travail en réseau vient enrichir notre réflexion sur l’action au quotidien.

Des locaux respectueux et de qualité

Au fil des ans, l’Association a diversifié son offre d’hébergement et de partenariat sur plusieurs territoires ce qui lui permet de prendre en compte l’évolution des réalités sociales et la difficulté des publics. L’habitat proposé se doit d’être conforme à la dignité des personnes accueillies.
L’Association se donne les moyens d’offrir des lieux d’accueil, d’hébergement et de logement de qualité.

Les moyens humains

La composition du Conseil d’administration relève d’une volonté de rassembler des personnalités d’horizons divers, ayant toutes en commun une forte implication dans le champ du social.
Tous les professionnels (les intervenants sociaux et tous les services généraux) sont des rouages essentiels de la qualité du service rendu auprès du public.
Persuadés de l’importance des qualifications de chacun, nous attachons cependant une grande considération à l’expérience et aux compétences relationnelles. Elles représentent des éléments essentiels dans la qualité du service rendu.

Des outils

La mise en pratique de ce projet associatif doit requérir des écrits de références pour orienter les pratiques professionnelles.
Des outils existent (projet d’établissement, document de référence, livret d’accueil du résidant etc.…), il faut les actualiser en permanence afin que notre Association soit au plus près des besoins des plus démunis.
Le Conseil d’administration est attaché au développement des qualifications de chacun au travers de formations adaptées, de colloques, d’interventions dans les organismes de formation…